jeudi 22 octobre 2009

moins 100 000

Eh bien oui en fait, le camp de base souffre un peu de conditions climatiques, hum, déplorables. Afin de mieux préparer l'ascension complète du Roman, notre cordée et moi avons décidé de redescendre au point de départ, via le col de la Corbeille.

4 commentaires:

loïc a dit…

^_^
Ton éditeur serait-il passé par là ? avec un sabre ? ou une épée à deux mains ?

allez : courage !

Erik Wietzel a dit…

Merci !

(il a fait son travail mon éditeur et il a bien raison... ^^)

loïc a dit…

Ahah :)
tant mieux que tu le prennes comme ça !
moi, ça m'aurait foutu un bourdon monstrueux.

on attend ton retour au camp de base alors ^^

Erik Wietzel a dit…

Eh ben ça fait partie du boulot, on va dire. Et j'ai un super éditeur : à l'écoute, constructif et sans pitié. J'ai plus l'impression d'avancer qu'autre chose.